sorties

Sauver ou périr : Le film qui va mettre le feu aux prochains César ?

3 décembre 2018

Vous n’avez pas pu passer à côté : Sauver ou périr de Frédéric Tellier est (enfin) en salles depuis mercredi dernier. Pierre Niney, son acteur principal, se donne à fond pour la promo ! Télé, Radio, Insta, le gars est partout ! A tel point qu’on serait presque convaincu avant même de l’avoir vu…

Le film raconte l’histoire de Franck, jeune sapeur-pompier de Paris. Sa vie est rythmée par les rituels de la caserne où il vit avec sa femme et ses deux filles. Passionné par son travail, il s’investit corps et âme au quotidien et finit par en payer le prix… Lors d’une intervention, le pompier se sacrifie pour sauver ses hommes. Il se réveille, huit semaines plus tard, au Centre de traitement des Grands Brûlés. Gravement blessé, Franck va devoir réapprendre à vivre…

Le monde des pompiers se révèle

Le film de Tellier aborde deux grands thèmes racontés selon la chronologie de l’accident : celui du héros moderne et de la résilience.  En choisissant de mettre en lumière les sapeurs-pompiers de Paris dans la première partie de son film, le réalisateur nous montre un métier que l’on a peu l’habitude de voir au cinéma. Salut au drapeau, entraînements, intervention suicide… Qui aurait cru que la vie d’un pompier se révèlerait si militaire ? La pudeur et la force avec lesquelles sont tournées ces scènes du quotidien nous donneraient presque l’envie de nous engager !

Embarqué par la caméra, le spectateur n’a d’autre choix que d’admirer le travail quotidien des hommes du feu, toujours prêts à secourir leurs prochains. Dans la seconde partie, le personnage principal va devoir combattre la douleur physique et la dépression. Une œuvre démontrant, une fois de plus, la capacité de l’humain à surmonter les plus douloureuses épreuves.

Un casting extraordinaire

Pour son second film, Frédéric Tellier a su s’entourer ! Pierre Niney, Anaïs Demoustier et Vincent Rottiers ont depuis longtemps fait leurs preuves. Jamais réunis à l’écran, on les croirait pourtant habitués à jouer ensemble tant la complicité est palpable. Le couple Niney/Demoustier fonctionne et c’est beau ! Mais n’allez pas croire que c’est venu tout seul, car l’interprète de Franck a dû donner tout ce qu’il avait…

View this post on Instagram

J-5 !!! ————- #SauverOuPerirLeFilm

A post shared by Pierre Niney (@pierreniney) on

Pierre Niney est connu pour préparer minutieusement ses rôles. Méticuleux, il avait, pour Yves Saint-Laurent, passé des heures à regarder des documentaires sur le couturier afin de singer à la perfection ses gestes et son phrasé si particuliers. Aux Etats-Unis, il n’est pas rare de voir des acteurs mettre leurs corps à rude épreuve afin de servir au mieux le réal’ qui leur a fait confiance (Christian Bale pour The Machinist, Jake Gyllenhaal pour La rage au ventre…). Côté français, on est plus frileux. Pour Sauver ou périr, l’ancien pensionnaire de la Comédie française, lui, n’a pas hésité :

« Le quotidien de pompier de Paris est très exigeant physiquement. Je les ai suivis pendant 4 mois, je me suis entraîné avec eux. J’étais suivi par une nutritionniste, des pompiers de Paris, un coach… […] Par la force des choses, en essayant de les suivre tous les jours dans leur entrainement pendant 4 mois, j’ai pris 9-10 kilos de muscles. J’ai vraiment changé de physionomie et ça m’a beaucoup aidé à entrer dans la peau du personnage. J’ai bien aimé ce challenge et cette rigueur physique qui était demandée pour le rôle.« 

Pierre Niney pour le mensuel Première

La team AZAP a été bluffée par Sauver ou périr, l’histoire touchante remplie de valeurs d’un homme en pleine renaissance. Le film est dans les salles depuis le 28 novembre.