sorties

Angèle : Pourquoi son nouvel album est une dinguerie

9 octobre 2018

Après quasi un an d’ascension fulgurante pour la jeune chanteuse bruxelloise, on est arrivé à un moment clé de sa carrière. Douze mois après La Loi de Murphy, son 1er album tant attendu Brol est enfin dans les bacs fieu !

Retrouvez aussi le BROL Shop, pop-up store ouvert dans la station Rogier du 8 au 13 octobre

On connaissait déja quatre des douze sons présents sur l’album mais les exclus complètent bien le projet pour former un tout assez homogène. On a vraiment l’impression de faire un voyage dans sa tête grâce à des prods (signées Tristan Salvati et Angèle elle-même) qui mettent sa voix en valeur et lui laissent plein d’espace pour s’exprimer.


L’album est court, efficace, bien dans l’ère du temps. La jeune chanteuse se livre à coeur ouvert sur des thèmes d’actu et aborde même des sujets personnels. On se rend compte que sa personnalité est tof ! Elle parle de la thune, du sexisme et de l’envers des réseaux sociaux. Mais aussi de l’angoisse, de la flemme, sans oublier l’amour et les relations compliquées. Des sujets de tous les jours vus et mis en musique à sa manière. Mention spéciale au son Nombreux, magnifique déclaration d’amour à son peye, qui a dû en décourager plus d’un !

J’avais envie de contrer l’aspect trop esthétique de la couverture de l’album. Je ne voulais pas trop jouer sur le côté beauté physique et superficielle !

Angèle, à propos de la couverture de son nouvel album

Qu’on aime ou qu’on aime pas, Angèle a su créer son propre style, ce qui est en grande partie la raison de son succès. On va peut-être enfin arrêter de la prendre seulement pour la soeur de Roméo Elvis, la première partie de Damso ou encore la fille de Marka et Laurence Bibot. La jeune star belge a décidé d’être l’auteure, la compositrice et l’interprète de ce nouveau bijou noir jaune rouge. Pourquoi ? Simplement parce qu’elle en avait envie. Une détermination qui promet !

Malgré ses 493K abonnés sur Insta et ses plus de 25 millions de vues sur YouTube, elle a su rester originale et n’est pas devenue une dikkenek. Mais avec tout ce brol dans sa tête, espérons qu’Angèle arrive à y voir plus clair pour la suite de sa carrière, qui est pour l’instant dans le flou comme elle le rappelle si bien dans l’outro.