roues

Tour de France : Quels Belges faut-il absolument suivre pour cette nouvelle édition ?

25 juin 2021

Vingt-deux Belges participent au Tour de France cette année. C’est le nombre le plus élevé de nos compatriotes depuis 1994. Quelles sont nos chances de victoire ? Petit tour des coureurs Belges qui pourraient lever les bras (et nous avec) dans les trois prochaines semaines.

Woutsider

Au sprint, au chrono, dans des étapes pour baroudeur voire en moyenne montagne, on sait que Wout van Aert est chaud pour tout. Il aura sa chance dans plusieurs étapes, même s’il devra rouler pour son leader Primoz Roglic (sauf dans la haute-montagne, a priori). La première semaine est déjà ultra intéressante pour lui, avec des arrivées en côte courte ou des sprints.

Cela dit, au sprint, la concu’ ne va pas blaguer, avec notamment les Belges Jasper Philipsen et Tim Merlier, mais aussi les mutants Sagan, Ewan, Cavendish, etc… En tout, les sprinters auront huit fois l’occasion de s’offrir un bouquet, une peluche et la plus haute marche du podium. Des chances à ne pas manquer les mecs !

Une armada dans les échappées

De Gendt, Van Avermaet, Campenaerts, Vliegen. Deux multiples vainqueurs d’étapes sur le Tour, un vainqueur d’étape en mai au Giro et un néophyte qui aime les efforts au long court. Et donc quatre Belges candidats à la victoire dans des étapes de moyenne montagne ou de transition.

Les potentielles surprises

  • Xandro Meurisse : Il pourrait tirer vraiment nous choquer dans une échappée en montagne.
  • Tiesj Benoot : Il est capable de tout dès qu’il ne doit pas sprinter.
  • Philippe Gilbert (Lotto Soudal) : c’est sa onzième participation au Tour de France. Le Phil peut toujours nous surprendre.
  • Dylan Teuns : vainqueur au sommet de la Planche des belles filles en 2019, il est plutôt scred depuis le début de la saison. Mais personne ne l’attendait il y a deux ans.

D’ici le 18 juillet, on espère donc entendre au moins une brabançonne, pour continuer sur les lancées de 2019 et 2020, où on avait raflé trois et deux étapes. AZAP vous tient au jus si un Belge choppe le maillot jaune.