Sport

Jeux paralympiques : Pourquoi la Belgique ramène deux fois plus de médailles qu’aux JO ?

7 septembre 2021

Les Jeux paralympiques de Tokyo se sont refermés ce dimanche. La Belgique a récolté pas moins de quinze médailles, soit deux fois plus que les sept de nos athlètes olympiques. Mais pourquoi une telle différence alors qu’il n’y avait que 31 Belges aux paralympiques, contre 122 aux JO ?

Les athlètes paralympiques belges ont brillé lors de leurs Jeux. Ils reviennent chez nous avec quatre médailles d’or, trois d’argent et huit de bronze. Le résultat est historique pour la délégation, puisque le record était de 11 médailles, conquises à Rio en 2016. Une différence de ratio médailles/ participants qu’Azap vous explique.

Attention, on va faire des maths. Mais promis, juste un petit peu.

Plus d’épreuves aux paralympiques et moins de participants

Plus de médailles sont mises en jeu aux paralympiques qu’aux JO, car les sportifs concourent dans des catégories différentes en fonction de leur handicap. Des athlètes en fauteuil ne courent pas avec des athlètes amputés d’un ou plusieurs membres ou aveugles, par exemple. Même si moins de sports sont représentés, il y a plus de médailles à distribuer.

539 médailles d’or ont été distribuées aux paralympiques, contre 339 aux JO

Aussi, les participants sont moins nombreux. Les athlètes para n’étaient « que » 4400 à participer. C’est deux fois moins que les 11 000 athlètes olympiques. Cela veut donc dire que chaque sportif porteur de handicap a plus de chances de se retrouver sur le podium.

Des stars belges de haut niveau

Pour autant, ça ne veut pas dire que c’est facile de choper un médaille aux paralympiques. Notre pays peut d’ailleurs compter sur des athlètes de grande classe. Plusieurs ramènent deux breloques tokyoïtes dans leurs valises. Peter Genyn et Roger Habsch ont dominé le 100m et le 200m en athlétisme, Michèle George et Manon Claeys ont grimpé deux fois sur le podium en équitation et Tim Celen a obtenu deux médailles en cyclisme. Et puis d’autres participaient à une seule épreuve, mais ont été capables de reconquérir leur titre ou d’avoir une nouvelle médaille, comme Laurens Devos et Florian Van Acker en tennis de table.

Plusieurs paralympiens belges tutoient les sommets de leur discipline depuis longtemps et tirent les autres vers le haut. C’est avant tout ça qui nous a permis de briller encore plus ces deux dernières semaines, que fin juillet et début août.

L’été sportif se referme donc de la plus belle des manières, et l’automne annonce encore des presta belges à suivre. Azap sera là pour vous tenir au jus !