sorties

Rap US : Offset, Gunna, Lil Pump, semaine de ouf pour les fans des vrais sons de ricains

27 février 2019

Ça faisait longtemps qu’on avait pas eu une aussi grosse semaine de sorties pour le rap US. Offset, Gunna et Lil Pump, les trois rappeurs au top pour le moment ont tous décidé de sortir leurs albums ce vendredi 22 février. Même s’il y a quelques déceptions, on a de quoi bien rafraîchir nos playlists !

Les talents du son urbain américain se sont chauffés pour envoyer leurs derniers albums en même temps. Si certains n’ont pas géré, d’autres ont plutôt bien réussi leur retour dans le game.

Offset A.K.A. le meilleur Migos

Il y a quelque temps, le mari de Cardi B avait reporté la sortie de son album à cause de problèmes de couple mais aussi parce qu’on lui a beaucoup reproché de rapper tout le temps sur les mêmes sujets : ses montres Patek Philippe et autres bijoux aux prix astronomiques, ses voitures et les drogues.

Après cela, Offset a décidé de prendre un peu de recul et l’album qui devait s’appeller Set Gala est devenu Father of 4. Papa de quatre enfants, on le retrouve sur ce projet plus intime que jamais et ça marche à fond. Même si la cover n’est vraiment pas ouf, on voit une vraie évolution dans ses paroles, beaucoup plus matures. Tout ça, en gardant son flow unique qui fait de lui un des meilleurs du game et certainement le meilleur de son groupe Migos.

Gunna décevant

Gunna est sans aucun doute LA révélation rap US de l’année 2018. Il a notamment cartonné avec Lil Baby et leur son Drip Too Hard dont le clip a tapé les 135 millions de vues sur Youtube. Il reste dans son délire avec le mot « Drip », qui signifie goutte d’eau en anglais mais qui, chez les nouveaux rappeurs, veut dire « avoir du style ». Il poursuit son trip très loin dans son dernier clip et sur la cover de l’album où il est habillé avec des vêtements de designer connus. Le tout… sous l’eau !

Gunna entame donc 2019 avec ce projet Drip or Drown 2 qui est au final assez décevant. Le problème avec lui c’est que sur tout un album, son style (qui reste unique et hyper lourd) devient fort répétitif et enchaîner 16 sons, c’est trop. Même s’il y a des pépites comme 3 Headed Snake avec son mentor Young Thug et Who You Foolin avec une prod’ de dingue signée Wheezy, producteur reconnu d’Atlanta, leur ville d’origine. Le mieux avec Gunna, c’est vraiment d’écouter quelques sons de temps en temps pour éviter l’overdose.

Faut qu’il arrête Lil Pump…

On a perdu pas mal de neurones en écoutant cet album. Un peu c’est marrant mais là ça ne va plus ! Lil Pump doit changer quelque chose s’il veut perdurer dans le monde de la musique. On sent que la hype de Gucci Gang est passée et que tous les sons qu’il sort maintenant y ressemblent mais sonnent moins bien.

Les instrus, les paroles, le flow, tout est scandaleux. On ne retiendra que deux sons de l’album : I Love It feat. Kanye West et Stripper Name feat. YG et 2 Chainz. Lil Pump peut dire merci à ses feat. qui sauvent un peu l’album.

Au final, on est content d’avoir eu ces trois projets assez différents les uns des autres en cette période où pas grand chose ne sort niveau musique. Même si aucun de ces albums n’est parfait, on a pu piocher les pépites et les rajouter dans nos playlists pour turn-up nos soirées ce weekend, oklm.